"J'habite Paris, j'ai 23 ans, je suis psychomotricienne, je travaille avec des enfants handicapés et je suis sur le point de m'inscrire en licence d'hindi ! Bon ça, ce n'est pas encore sûr mais ça me plairait beaucoup.  Moi, c'est à Biya Center, au nord de Kathmandu, que je me suis investis le plus au cours de l'hiver 2009-2010. Voici un extrait de mon blog :

Vous avez dit enfants des rues ? Je suis arrivée avec quelques idées, du matériel et mon ignorance. Les enfants des rues ? Les enfants de la rue ? Street children ? Oui oui, je connais. J'ai lu dans un livre. Pas facile hein. Non je ne savais rien de ces enfants en arrivant. Trois mois après, difficile de savoir si j'ai percé le mystère. J'ai été attendri par eux, en colère contre eux,  joyeuse avec eux.

 

Des adultes ? non, bien sûr. Des enfants ? oui, évidemment. Et pourtant... ils sont autonomes et matures, des adultes en somme. La rue est leur foyer, les autres enfants leur famille. Menace sociale, exclusion sociale. Normal.

Un enfant a des droits, une convention leur est même dédiée y paraît. Un enfant est protégé, un enfant est accepté, un enfant est aimé. Un enfants n'est pas chassé, un enfant n'est pas discriminé, un enfant n'est pas ignoré. Plus trop des enfants, du coup. Essayer de voir l'enfant derrière la menace. Essayer de trouver l'enfant derrière sa carapace. Lui rendre sa place."

Pauline a consacré ses 3 mois pour initier les enfants des rues aux activités de cirque. Voici son album photos et un extrait du spectacle réalisé.

Pour en savoir plus...

Urgence Parrainage

Parrainez un enfant du Népal 
pour le sortir de la rue
et lui construire un avenir

 

Abonnement Lettre APC

Inscrire votre Email
.

Suivez-nous aussi sur...

   Posts Google Plus   Twitter  Les enfants du Nepal - Group
La lettre APC est aussi annoncée
sur ces réseaux sociaux.